02 - LA CONSCIENCE sommaire, renvois, propositions

Publié le par Maltern

 02 - LA CONSCIENCE  sommaire, renvois, propositions 

 

* Descartes René 1596-1650 [A01] Rationalisme cartésien : Discours de la méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences.

Voir l’intertitre : « Du doute à la certitude d’être une : « substance qui pense ».

 

* Descartes [31] L’être du sujet : « une chose qui pense » [sujet, conscience]

Texte des Méditations métaphysiques

 

  ROUSSEAU JEAN-JACQUES [02] La « perfectibilité » de la nature humaine : l’homme en sa qualité d’agent libre échappe à la nature [Nature humaine / Nature animale] (D. Inégalité.)

- L’homme « se reconnaît libre d’acquiescer, ou de résister; et c’est surtout dans la conscience de cette liberté que se montre la spiritualité de son âme ».

- La « perfectibilité » de la nature humaine : l’homme en sa qualité d’agent libre échappe à la nature : Nature humaine / Nature animale.

 

* Rousseau [24] La conscience voix de l’âme et les passions voix du corps. Elle est meilleur guide que la raison.

publié dans : 02- Conscience

 

* Rousseau [22] La conscience morale est naturelle, innée et universelle et ses actes sont des sentiments. Critique du relativisme sceptique de Montaigne.

* Kant [34] Le pouvoir de dire « Je » confère à l’homme le statut d’une personne et l’élève au-dessus de tous les autres vivants.

Le pouvoir de dire « Je » confère à l’homme le statut d’une personne et l’élève au-dessus de tous les autres vivants. [Anthropologie d’un point de vue pragmatique]

 

* Kant [30] Le « je pense » n’est pas une substance, une « chose qui pense » Mais une pure activité de synthèse de mes représentations. (C.R.P.)

 

* Kant [25a] Maximes du sens commun :1- Penser par soi-même; 2 - Penser en se mettant à la place de tout autre; 3 - Penser en accord avec soi-même [être autonome, ouvert, conséquent] (C.F.J.)

Le sens commun ; ses trois maximes : 1. Penser par soi-même; 2. Penser en se mettant à la place de tout autre; 3. Toujours penser en accord avec soi-même [être autonome, ouvert, conséquent]

 

* HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH 1770-1831 [ ] La conscience de soi pratique : se reconnaître dans ses œuvres et ses actions. L’enfant qui lance des cailloux dans l’eau.

 

La conscience de soi pratique : se reconnaître dans ses œuvres et ses actions. L’enfant qui lance des cailloux dans l’eau.

 

* Hegel GWF [33] La lutte pour la reconnaissance : maîtrise-servitude [conscience, autrui]

La lutte pour la reconnaissance : maîtrise-servitude   [La violence spontanée avec l’autre a un sens : il s’agit d’être reconnu.

 

* Comte [01] Critique de l’introspection : « l’esprit humain peut observer directement tous les phénomènes, excepté les siens propres »

Comte [01] Critique de l’introspection : « l’esprit humain peut observer directement tous les phénomènes, excepté les siens

 

* Marx [03a]Nos croyances : des illusions idéologiques issues de notre mode de vie matériel. (I.A)

Notre conscience victime des illusions idéologiques issues de notre mode de vie matériel « A l’encontre de la philosophie allemande qui descend du ciel sur la terre, c’est de la terre au ciel que l’on monte ici. »

 

* Nietzsche [03] Notre identité de sujet : une illusion d’origine grammaticale. (P.B.M.)

- Notre identité de sujet : une illusion d’origine grammaticale. (P.B.M.)   On a cru autrefois à l’ « âme » comme on croyait à la grammaire et au sujet grammatical

 

 

* JAMES William ~ 1842 - 1910 [01] Crit. De Descartes : il n’y a pas d’états de conscience, mais un « courant » sans cesse changeant, ou le moi et le monde sont liés

Crit. De Descartes :  il n’y a pas d’états de conscience, mais un « courant » sans cesse ch

 

 

* BERGSON HENRI 1859-1941[A02] : La conscience et la Vie (1911)

- Conscience : Un dynamisme et une puissance de synthèse

 - Conscience : Pouvoir de faire des choix

 -  Conscience : Associée au choix et à l’hésitation elle sert essentiellement à l’Action.

 

 

* Bergson [A01] L’art nous restitue une réalité dont l’intelligence pratique et le langage commun nous avaient privés.

 

- La perception : Nous ne voyons pas tout de la réalité mais uniquement ce qui est utile.

- Le langage, étiquette sur les choses ne note que leur fonction commune.

 

* Bergson [13] Moi superficiel et moi profond, dicible/indicible, Temps social/Durée personnelle. [In données immédiates Csce]

 

* Sartre [17] La conscience est une « intentionalité », une visée d’objet et non un reflet. Le mythe de l’intériorité.

- La conscience est une « intentionalité », une visée d’objet et non un reflet.

- Le mythe de l’intériorité.

 

* Sartre [11] Analyse de la honte : autrui, médiateur entre moi et moi-même. C’est le regard de l’autre qui me fait prendre conscience de moi.

-  Analyse de la honte : autrui, médiateur entre moi et moi-même.

 

* Alain [46] « La conscience est le savoir revenant sur lui-même et prenant pour centre la personne. »

- « La conscience est le savoir revenant sur lui-même et prenant pour centre la personne. 

 

En ligne ou sur CD :

 

* Kant [16] De la faculté de prévoir : (Anthropo.)

- De la faculté de prévoir : <praevisio>

- « Il y a plus d’intérêt à posséder cette faculté que toute autre, puisqu’elle est la condition de toute pratique possible et des dessins auxquels l’homme »

 

* Marx [03a]Nos croyances : des illusions idéologiques issues de notre mode de vie matériel. (I.A)

- Nos croyances : des illusions idéologiques issues de notre mode de vie matériel.

- « A l’encontre de la philosophie allemande qui descend du ciel sur la terre, c’est de la terre au ciel que l’on monte ici. » Critique de l’idéalisme et position du matérialisme.

 

* Alain [39] La distinction conscience morale conscience psychologique ne résiste pas à l’analyse. « Toute conscience est d’ordre moral » étant action et jugement.

Alain [39] La distinction conscience morale conscience psychologique ne résiste pas à l’analyse. « Toute con

 

* Alain [09] Penser c’est dire non…

-  « Penser c’est dire non. Remarquez que le signe du oui est d’un homme qui s’endort ; au contraire le réveil secoue la tête et dit non. Non à quoi ? Au monde, au tyran, au prêcheur ? »

 

* CASSIRER ERNST 1874-1945 [01] Ce qui distingue conscience sensible et spirituelle, c’est la fonction de symbolisation. Mythe, art, langage et science imposent l’être et constituent le réel.

 

- Ce qui distingue conscience sensible et spirituelle, c’est la fonction de symbolisation.

 

 

Documents :

 

 

 

Citations :

 

« La conscience, originellement immanente à tout ce qui vit, s’endort là où il n’y a plus de mouvement spontané, et s’exalte quand la vie appuie vers l’activité libre ».

Bergson. L’évolution créatrice.

 

« Retenir ce qui n’est plus, anticiper sur ce qui n’est pas encore, voilà donc la première fonction de la conscience ».

Bergson, La Conscience et la vie in L’énergie spirituelle.

 

« Je ne suis pas seulement logé dans mon corps ainsi qu’un pilote en son navire mais, outre cela, que je lui suis conjoint très étroitement et tellement confondu et mêlé que je compose comme un seul tout avec lui. »

Descartes Méditations sixième.

 

« Par le mot de penser, j’entends tout ce qui se fait en nous de telle sorte que nous l’apercevons immédiatement par nous même; c’est pourquoi non seulement entendre, vouloir, imaginer, mais aussi sentir, est la même chose ici que penser. »

Descartes, Principes de la philosophie.

 

« La conscience de soi n’est pas encore, il s’en faut une connaissance de soi même ».

Kant, Critique de la raison pure.

 

« Le fait que l’homme puisse avoir le Je dans sa représentation, l’élève infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivant sur la terre. Par là, il est une personne et, grâce à l’unité de la conscience dans tous les changements qui peuvent lui arriver, il est une seule et même personne ».

Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique.

 

« Le je pense doit pouvoir accompagner toutes mes représentations, car autrement serait représenté en moi quelque chose qui ne pourrait pas du tout être pensé ».

Kant , Critique de la Raison pure.

 

 

« La conscience et le monde sont donnés d’un même coup: extérieur par essence à la conscience, le monde est, par essence, relatif à elle »

Sartre, Situations.

 

« Toute conscience pose son objet, mais chacune à sa manière. La perception, par exemple, pose son objet comme existant. »

Sartre, L’imaginaire.

 

« La honte est honte de soi devant autrui; (…] J’ai besoin d’autrui pour saisir à plein toutes les structures de mon être, le Pour-soi renvoie au Pour-autrui ».

Sartre, l’Être et le Néant.

 

« Ce n’est pas la conscience qui détermine la vie, mais la vie qui détermine la conscience ». Marx, L’Idéologie allemande.

 

 

« Tout état de conscience en général est en lui-même, conscience de quelque chose... Il faut élargir le contenu de l’ego cogito transcendantal, [… et dire que tout cogito ou encore tout état de conscience « vise » quelque chose et, qu’il porte en lui-même, en tant que « visé » ( en tant qu’objet d’une intention), son cogitatum respectif. »

[Cogitatum : ce qui est pensé alors que cogito se limite au fait de penser]

Husserl, Méditations cartésiennes

 

 

« La conscience est la voix de l’âme, les passions sont la voix du corps [...]  elle est à l’âme ce que l’instinct est au corps »

Rousseau, Émile, IV.

 

« C’est le savoir revenant sur lui même et prenant pour centre la personne humaine elle même, qui se met en demeure de décider et de juger ».

Alain, Définitions.

 

« Le visage est ce qu’on ne peut tuer, ou du moins, ce dont le sens consiste à dire: "tu ne tueras point ».

Lévinas, Éthique et infini.


Commenter cet article