Rappel : analyse logique ou les "articulations" des textes

Publié le par Maltern

 
 

 Rappel : analyse logique ou les articulations des textes

 

 

 

La raison (« Logos », logique…) se constitue dans un discours articulé.

 

Dans un texte qui s’adresse à la raison (raisonner # s’exprimer, communiquer une émotion…) il y a des articulations logiques.

 

Ces articulations établissent un lien, une continuité dans la suite des idées, ou au contraire des ruptures.

 

Se donner le pouvoir de les nommer et de les repérer c’est se donner la liberté de comprendre ce discours raisonnable, de l’apprécier (mise à distance, esprit critique…) et de le discuter, (mise en dialogue de soi et de l’autre)  

 

 

 

La raison qui établit des liens… Continuité, synthèse

 

 

 

Travail de la raison

Adverbes,

C. de coordination

Conjonctions

De subordination

Prépositions

Formules

Additionner

Et, aussi, de plus, en outre

Comme, plus…plus, outre que, d’autant plus que

En plus de, en outre,

A ceci s’ajoute que…

Développer

(définir, donner un exemple…)

Ainsi, d’ailleurs, par exemple, en réalité, c’est-à-dire, etc.

 

 

La preuve est que, c’est ainsi que

Comparer

Faire une Analogie

Parallèlement, de même, pareillement…

Comme, ainsi que, de même que, aussi…que, autant que

 

Ceci rappelle, fait penser à, évoque, ressemble à…

Faire une Hypothèse,

Indiquer une condition, un présupposé

Apparemment, sans doute, probablement

Si, comme si, plutôt que, en admettant que…

A condition de…

Admettons, supposons,

Imaginons…

Indiquer une cause, expliquer

Car, en effet, d’ailleurs, ainsi

Parceque, puisque, étant donné que, du fait que…

En raison de, à la suite de, à cause de, du fait de…

Ceci résulte de, dépend de, implique que…

Indiquer une conséquence

Donc, en conséquence…

De sorte que…

Si bien que…

 

 

Indiquer le but, la finalité

 

Afin que, pour que…

Afin de, pour, en vue de…

Le but est, l’intention est, la visée est…

 

 

 

La raison qui distingue, établit des ruptures…analyse

 

 

 

Etablir une alternative, une disjonction…

Ou…ou, Ou bien… ou bien,

Non seulement, d’un côté… de l’autre…

Soit que… soit que, non pas que… mais, sauf, sauf que, excepté si, excepté que, à moins que…

Excepté, sauf…

Ceci exclut que, ceci s’oppose à, contredit, empêche de…

Etablit une opposition

Quand à, cependant, mais, néanmoins, au contraire, pourtant, en revanche, toutefois, inversement, d’un autre côté…

Alors que, au lieu que, là où, bienque, quoique

Contre, malgré, en dépit de, loin de, contrairement à…

Ceci s’oppose à, contredit, empêche de…

Indique une restriction

Sinon, uniquement, simplement

Encore que, quelque soit…

En dépit de, à défaut de, même si, sauf, hormis

 

 

 

 

Rappelez-vous…  vous avez déjà fait de l’Analyse Logique…

 

 

 

« Prop. Subordonnée complément circonstanciel de … du verbe de la Prop. Principale »   

 

 

 

1 - de   Temps (quand ?): Avant que, d’ici à ce que, d’ici que,jusqu’à ce que, après que,dès que, aussitôt que, sitôt que,depuis que, une fois que

 

 

 

2 – de Cause (pourquoi ?) : Comme [dans le sens « puisque », et non dans le sens d’une comparaison] parce que, puisque, [Pour ce que = parce que dans le langage littéraire cf Descartes]

 

 

 

3 – de Manière (comment ?): De manière que, de façon que, de sorte que… [Indiquent souvent la conséquence ] Comme, ainsi que, de même que, [indiquent souvent la comparaison]

 

 

 

4 – de Conséquence : De façon que, de manière que, de sorte que, en sorte que / si bien que, tant et si bien que, de telle façon que, de telle manière que, de telle sorte que, au point que…

 

 

 

5 – de But [ou Finalité] (pourquoi ?) : Afin que, pour que, de manière à ce que…

 

 

 

6 – de Concession [ou opposition] : quoique, bien que, encore que, malgré que [souvent introduit une opposition entre un préjugé, - une généralité, une opinion commune, une croyance, -  et une proposition qui sera justifiée]

 

 

 

7 – de Condition : Si…  [Si… alors : indique la condition supposée pour qu’apparaisse un phénomène : si on chauffe l’eau, alors elle passe à l’état gazeux… le mot condition est alors synonyme de cause, ici nous sommes dans le domaine de l’observable concret, de l’expérience, et de la vérification par l’expérimentation, le domaine des lois de la physique par exemple. Raison qui induit (induction) des faits observés une loi qui généralise.

 

 

 

ATTENTION : le « si… alors… » peut au renvoyer au domaine des idées pensables, abstraites, comme en mathématiques par exemple : « si par définition…- et non en observant, et vérifiant dans l’expérience, mais en formulant une simple hypothèsealors on en déduit… ». (Déduction) Nous sommes dans le domaine de la construction purement théorique, le mot de condition est alors synonyme d’hypothèse de départ du raisonnement. Du coup une déduction bien menée et cohérente mais qui s’appuie sur des hypothèses fausses peut mener à des chimères. Ex. la logique des passionnés, des fous. ]

 

 

 

 

Publié dans METHODES et EXERCICES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article