Cicéron 35 vmc : l'épée de Damoclès ou le malheur des tyrans : [Tusc. V,21]

Publié le par Maltern

Cicéron 35 - l'épée de Damoclès ou le malheur des tyrans : [Tusc. V,21]

106-43 av. J.-C.


* « L'épée de Damoclès » : Bonheur apparent et vraie angoisse des tyrans.


« Ce tyran [Denys] d'ailleurs, fit connaître lui-même ce qu'il pensait de son bonheur. Un de ses courtisans, Damoclès, avait abondamment célébré ses troupes, ses ressources, la grandeur de son pouvoir, les richesses qu'il avait accumulées, le faste de sa demeure royale et avait soutenu qu'il n'était d'homme plus heureux que le possesseur de tant de biens. Veux-tu, dit-il, puisque tu trouves cette vie si délectable, en goûter toi-même la douceur, Damoclès, et expérimenter mon sort ? Damoclès ayant dit qu'il le désirait, Denys le fit coucher sur un lit d'or couvert du plus beau tapis magnifiquement brodé et l'on chargea plusieurs buffets d'une vaisselle d'or et d'argent ciselé. Puis de jeunes esclaves parfaitement beaux se tinrent auprès de la table avec ordre de servir Damoclès les yeux fixés sur lui et obéissant à ses moindres gestes. Il y avait des parfums et des couronnes, l'encens brûlait, sur des plateaux étaient dressés des mets exquis, Damoclès se croyait favorisé par la fortune. Dans ce décor somptueux Denys fit suspendre au plafond par un crin de cheval une épée luisante qui menaçait directement la tête de l'heureux Damoclès.


Du coup, cet homme ne regardait plus ni les beaux serviteurs, ni la vaisselle d'argent magnifiquement travaillée, il ne tendait plus la main vers la table, les couronnes tombaient lentement d'elles-mêmes et il finit par demander en grâce au tyran qu'il lui fût permis de s'en aller : il ne voulait plus de son bonheur. Denys n'a-t-il pas lui-même assez clairement montré qu'il ne peut y avoir aucune félicité pour qui vit toujours dans une terreur perpétuelle ? Et il n'était plus en son pouvoir de revenir à la justice, de rendre à ses concitoyens leur liberté et leurs droits : jeune à l'âge où l'on est imprévoyant, il s'était inextricablement embarrassé dans ces criminelles erreurs et s'il avait voulu revenir à la santé morale, il lui eût fallu risquer le salut de son corps. »

 [Cicéron, Tusculanes, V, 21]


BP : Cicéron [03]


 

Commenter cet article