La JUSICE et le DROIT L ES S

Publié le par Maltern









Daumier 1808-1879 : Le Défenseur. 1860-1863.

  LA JUSTICE et LE DROIT  L ES S   

[Références éd. Papier 2004 du VMC]

 

* Platon [A01] Allégorie de la caverne  Justice et Droit / : La loi de la République doit assurer le bonheur de tous et non celui d’une classe.. Le pouvoir des rois-philosophes, s’y exerce par devoir et non par intérêt.

* Platon [23] / Bonheur/ * L’âme Tripartite : les monstres, le lion, et l’homme, intérieurs. Le juste et son bonheur : celui qui a su mettre de l’harmonie en soi. Appétits, courage, raison.

* Platon [10] * Calliclès : la nature est inégalitaire et exige le triomphe des forts. Le « naturalisme » contre les lois

 * Aristote [27] * La justice politique suppose des libres et des égaux jugés selon des lois et non selon des hommes.

*Aristote [30] * L’équité forme supérieure de justice, correctif à la loi : image de la règle de plomb.

 * Cicéron [04] * L’ordre juridique fondé sur l’ordre divin par l’intermédiaire de la raison : une vision pré-chrétienne du droit.

* Pascal [09] * La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique.

 * Rousseau [08] * L’expression « le droit du plus fort » n’a pas de sens. Le Fait et le droit. [C.S. L I Ch. 3]

* Kant [23] * Comment s’opère la distinction du légal et du moral ? de nos droits juridiques et de nos devoirs de personne ?

 * Hegel [03] * Pourquoi la vengeance est-elle exclue du droit ? Se venger n’est pas châtier.

* Marx [13] * Les droits de l’homme ne défendent que les droits de la bourgeoisie naissante.

* Alain [36] * Accepter un arbitre est-ce abdiquer ses droits ? Il n’y a pas de juste sans arbitrage.

* Alain [42] * Le maintien de l’ordre est le fondement et le moyen de la justice mais il n’en est pas le but. Il ne faut pas avoir le culte de l’ordre.

* Strauss [01] * Pourquoi faut-il se référer à un droit naturel ? * Sans l’idéal d’un droit naturel, les principes du cannibale seraient justifiables.

* Jonas [01] /Travail et la technique/ vers de nouveaux « droits de la nature » ?

 

[< Aristote [29] * Un acte involontaire peut-il être sanctionné par la loi ? On ne peut juger selon les lois que les agents libres et responsables.

[< Aristote [22] * Il est absurde de soutenir que l’homme injuste l’est par ignorance et involontairement.

[< Vernant et Vidal-Naquet [01] * La Tragédie grecque exprime un moment clé de la démocratie qui marque le passage du droit archaïque et religieux des mythes au droit de la cité. L’affrontement de l’héroïsme et du juridique.

[< Rousseau [16] * On ne peut dériver ou fonder en raison l’inégalité politique sur une inégalité Naturelle.

[< Rousseau [12] Pour fonder le droit naturel laisser les livres et la seconde nature sociale pour s’appuyer sur les deux sentiments antérieurs à la raison : l’amour de soi et la pitié. (Origine inégalité)

[< Aristote [15] Justices distributive et corrective. Rétributions et peines proportionnelles au mérite et à la gravité des dommages. Pourquoi et comment dépasser la réciprocité.

[< Nietzsche [06] * Généalogie de la responsabilité et de la culpabilité. Education à la promesse, mauvaise conscience et religiosité une morale issue d’une police des mœurs.

[< Alain [24] * Rapports de droit, rapports de force : qu’est-ce qu’un prix juste ? Les bons contrats se passent entrent égaux et excluent les rapports de force dans la vente.

[< Kant [27] * Faut-il qu’un juge soit Bon ? Ce que punir veut dire.

[< Arendt [05] - * La banalité du mal : comment juger les bourreaux ordinaires et les crimes contre l’humanité ? Procès Eichman.

[< Tocqueville [01] * Le goût de l’égalité, idéal ou limite de la démocratie ?

[< Kojève [01] * Il ne peut y avoir de droit qu’en société et quand intervient un tiers désintéressé. Le législateur, le juge et le policier.

[< Rawls [01] * Comment concilier liberté et égalité : l’égalité des chances et la discrimination positive. La méthode du contrat théorique passé « sous un voile d’ignorance ».



 

Publié dans Repérages Vade Mecum

Commenter cet article