Kant 135 vmc : Etre "content de soi" : seul sentiment moral et analogue du bonheur [C.R. Pratique]

Publié le par Maltern

Kant 135 : Etre "content de soi" : seul sentiment moral et analogue du bonheur [C.R. Pratique]

1724-1804 [1788]

 
[Existe-t-il une satisfaction quand on agit par devoir ? L’accorder ce serait ouvrir à la critique : si satisfaction il y a, c’est donc par intérêt et non devoir. Donc être moral c’est ne jamais agir par plaisir… C’est ce que l’on a qualifié de rigorisme. Kant reconnaît cependant l’existence d’un seul sentiment attaché à l’action morale, c’est le « contentement de sa personne » un analogue du bonheur.]

 

 «N’a-t-on pas un mot qui désignerait, non une jouissance comme le mot bonheur, mais qui cependant indiquerait une satisfaction liée à notre existence, un analogue du bonheur qui doit nécessairement accompagner la conscience de la vertu ? Si ! ce mot existe, c’est contentement de soi-même, qui au sens propre ne désigne jamais qu’une satisfaction négative liée à l’existence, par laquelle on a conscience de n’avoir besoin de rien. La liberté et la conscience de la liberté, comme conscience d’un pouvoir que nous avons de suivre la loi morale, est l’indépendance à l’égard des penchants, du moins comme causes déterminantes (sinon comme causes affectives) de notre désir, et en tant que je suis conscient de cette indépendance dans l’exécution de mes maximes morales, elle est l’unique source d’un contentement immuable, nécessairement lié avec elle, ne reposant sur aucun sentiment particulier, et qui peut s’appeler intellectuel. Le contentement sensible (qui est ainsi appelé improprement) qui repose sur la satisfaction des penchants, si raffinés qu’on les imagine, ne peut jamais être adéquat à ce qu’on se représente. Car les penchants changent, croissent avec la satisfaction qu’on leur accorde et ils laissent toujours un vide plus grand encore que celui qu’on a cru remplir ».

[Kant - Critique de la raison pratique, Première partie, Livre II, > ch II, 2,p 127, PUF 66 !].


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article